LUCIE SCUDERI

LUCIESCUDERI

Courtier immobilier
  •  514-573-7883
  •  450-661-6810
COMMENT ÉVITER DES ERREURS COÛTEUSES AU SUJET DE LA MAISON QUAND VOUS ÊTES AU MILIEU D’UN DIVORCE?

Le divorce comporte une part de difficultés émotionnelles et de décisions financières importantes qu’il faut savoir gérer. Une des plus importantes décisions concerne la maison.
 
Dans le tourbillon émotionnel et les soucis matériels qu’entraine un divorce, vous avez surtout besoin de réponses claires, précises et impartiales au sujet de votre patrimoine immobilier. Une fois informés de ce qui risque d’arriver avec l’hypothèque, les impôts, toutes les questions reliées à la maison, la prise de décision sera facilitée. L’avis d’un tiers, neutre et bien documenté, vous permettra de prendre des décisions rationnelles plutôt qu’émotives.
 
Probablement que la première question à poser est: voulez-vous continuer à vivre dans la maison? Le voisinage familier vous apportera-t-il une sorte de réconfort, ou plutôt de pénibles souvenirs? Voulez-vous minimiser le bouleversement en restant sur place ou déménager dans l’endroit qui sera pour vous le symbole d’un nouveau départ?
 
Vous seul pouvez répondre à ces questions, mais peu importe la réponse, les répercussions financières doivent être considérées dans le processus de prise de décision. Que pouvez-vous payer? Pouvez-vous prendre en charge la maison avec votre « nouveau » budget? Pouvez-vous rouvrir votre hypothèque et négocier un refinancement? Est-il préférable de vendre et d’acheter autre chose? Que pensez-vous pouvoir acheter avec vos nouveaux moyens?
 
L’objectif de cette étude est de vous aider à poser les bonnes questions de façon à prendre des décisions éclairées qui correspondront à votre nouvelles situation.

4 OPTIONS

Il est important de bien comprendre les implications financiиres de chacun de ces scénarios.

Vendre la maison et partager les profits

Votre principal intérêt pour cette option est de maximiser le prix de vente de la propriété. Nous pouvons vous aider à éviter les erreurs que commettent les propriétaires dans votre situation, erreurs qui viennent compromettre les résultats attendus. Pendant que vous tentez de mettre de l’ordre dans vos affaires, assurez-vous du profit net que vous pouvez escompter. Après les dépenses entourant la vente et après avoir fixé le partage des profits, que restera-t-il? Le partage pourrait ne pas être moitié/moitié parce que le jugement de divorce a statué autre chose, ou que le comptant à l’achat était différent ou encore parce que les lois en vigueur concernant le patrimoine familial influencerait les choses autrement.

Acheter la part de votre conjoint

Si vous avez l’intention de garder la maison, vous aurez à déterminer comment vous pourrez faire face à vos obligations mensuelles si vous ne disposez que d’un salaire. Si vous aviez eu recours à deux revenus pour vous qualifier pour l’hypothèque, vous pourriez avoir de la difficulté à obtenir un refinancement à vous seul.

Vendre votre part à votre conjoint

Si vous partez, vous avez la possibilité de démarrer à neuf avec du comptant dans vos poches. Cependant, sachez que si le prêt hypothécaire existant demeure en vigueur, vous en resterez, vous et votre conjoint qui avez signé le prêt, solidairement responsables. Cette responsabilité vis à vis du prêt antérieur peut vous empêcher d’obtenir une hypothèque si vous achetez une nouvelle maison même si dans les faits vous n’êtes plus légalement propriétaire de la première.

Demeurez propriétaires

Certains couples divorcés vont reporter la décision de la vente pour un certaine temps même si un seul des conjoints vit dans la maison. Cette situation qui vous permet de respirer et vous évite des soucis jusqu’à un certain point, mais demande une certaine vigilance compte tenue des règles de l’impôt. Gardez en tête qu’à la date de la vente, votre situation relative à votre déclaration de revenus aura peut-être changée.

Quand vous décidez de vendre
Si votre conjoint et vous décidez de vendre la maison, entourez-vous de professionnels pour aller chercher le maximum en regard de cet actif important. Vos différends doivent être mis de coté, vous devrez être impliqués au moment de la prise du contrat de courtage.

91 queries in 0,752 seconds.
À propos de ce site
Outils